Skip to content

LA REVOLTE DES FAMILLES DES MARTYRS EN EGYPTE

juillet 1, 2011
Les affrontements sanglants des 28 et 29 juin 2011 place Tahrir entre des familles de martyrs de la révolution du 25 janvier et la police – qui a refait son apparition aux côtés de baltagueyas jetant des cailloux ( et brandissant parfois même des sabres ! ), ont défrayé la chronique et réveillé les vieux démons de la morgue policière et de la répression à grande échelle ( plus de mille blessés, usages d’armes récentes issues du « savoir faire sécuritaire » US…) sur fond de théories du complot…
Que s’est-il passé ? Qui était derrière les familles et les manifestants qui ont été refoulés à l’entrée du théâtre Balloon où se tenait une cérémonie en hommage aux victimes ?

Revue de presse des blogs et vidéos :

Dans les jours précédant les affrontements des 28 et 29 juin place Tahrir, la tension n’a cessé de monter. Le 24 juin, des centaines de membres de familles des martyrs ont décidé d’organiser un sit-in à Maspéro, devant le siège de la télévision publique, où ils rejoignent des mal-logés et des éleveurs de volailles en colère.
Ils protestent contre les lenteurs de la justice et l’absence de considération à leur égard, et réclament des poursuites judiciaires dans la transparence contre tous les policiers impliqués dans les violences contre les manifestants de la révolution du 25 janvier, des procès publics, la fin des tergiversations notamment autour des jugements de Hosni Moubarak et de Habib El Adly, ex-ministre de l’intérieur, l’indemnisation des familles des martyrs et la prise en charge des blessés… :

Sit-in de familles de martyrs au Caire qui attendent reconnaissance et justice. Photo D.R

Le report du jugement de l’ex-ministre de l’intérieur Habib El-Adly ( par ailleurs déjà condamné à 12 ans de prison pour malversations financières ) a aussi provoqué la colère devant le tribunal, inaccessible aux familles :

De même, à Alexandrie, l’exaspération est à son comble après la libération de policiers accusés de meurtres dans l’attente de leur procès, et après le renvoi au 24 septembre du jugement des policiers poursuivis pour torture et meurtre à l’encontre du cyberactiviste Khaled Saïd il y a un an :
A contre-courant de l’impatience ambiante, la blogueuse Zeinobia ( Egyptian Chronicles ) pense que ce nouveau délai permettra de mieux instruire le dossier à charge contre les policiers incriminés :
La veille des affrontements des 28 et 29 juin entre familles de martyrs et police, 2 000 personnes ont participé aux funérailles de Mahmoud Kotb, 24 ans, mort des suites de ses blessures : il avait été violemment heurté par un véhicule de la police le 28 janvier près de la place Tahrir. Cinq mois après, il  a succombé faute de soins appropriés à l’hôpital, s’insurgent famille et amis.

Pochoir du martyr Mustafa Al Sawy. Ce technicien de laboratoire de 25 ans a été tué par la police, une balle dans la poitrine, sur le pont de Kasr al-Nil, le 28 janvier 2011

Par ailleurs, le débat sur la déconsidération des familles des martyrs issues des classes populaires a été relancé par Mohamed Aboul-Gheit, auteur d’un blog au titre polémique : « Les pauvres d’abord, fils de chien ! » qui publie des photos de jeunes martyrs « oubliés »

La mobilisation en solidarité avec les familles des martyrs et des blessés se développe. A Suez, la Coalition des jeunes révolutionnaires s’insurge contre l’inversion des rôles, certaines familles étant présentées comme des « baltagueyas » passibles de comparution devant des tribunaux militaires !
Face à ce regain de mobilisation, le Conseil suprême des forces armées a récidivé avec son désormais fameux « cadeau du jeudi », la veille des « gomaat » ou vendredis de lutte : il a promis la mise en place d’un Fonds spécial d’aide sociale et médicale à toutes les familles des martyrs et des blessés. En avril dernier, les chiffres officiels étaient de 846 tués et 6 500 blessés
  • La Révolution n’est ni un dîner de gala ni un jeu… Mais on peut quand même s’entraîner au lancer de chaussures contre Moubarak : « Moubarak Bil Gazma« 

Dernières informations sur la journée du 1er juillet 2011

Synthèse par Mogniss H. Abdallah
au 1er juillet 2011

2 commentaires leave one →
  1. Mogniss permalink
    juillet 6, 2011 12:03

    réexpédition d’un message de Françoise Clément :

    bravo pour ton compte rendu
    quelques infos supplémentaires
    un texte déjà ancien de Aida Seif El Dawla sur le site El Nadim sur la poursuite de la torture par la police et l’armée depuis le 25 janvier
    des textes du quotidien el badil avec la déclaration de 22 partis et associations qui donnent la parole à la mère d’une des victimes dont l’arrestation a provoqué l’émeute + les récits des manifs
    le site de el badil (très à gauche) transmet des infos que la presse officielle ou étrangère ne transmet pas
    http://elbadil.net/ (quotidien de gauche rédacteur en chef Khaled el Balchi)
    http://www.alnadeem.org/ (contre la torture et arrestations arbitraires)
    amitiés
    Francoise

    + lien vers vidéo témoignage d’un père d’une des victimes :
    http://www.youtube.com/watch?v=dPa9UczlFHw&feature=player_embedded

  2. hakim(mahboul) permalink
    février 3, 2012 3:04

    والغنيمة من كل بر، و السلامة من كل إثم لا تدع لي ذنباً إلا غفرته، و لا هماً إلا فرجته، و لا حاجة هي لك رضاً إلا قضيتها يا أرحم الراحمين »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :