Skip to content

Meeting unitaire de l’Inter-collectif de solidarité avec les luttes des peuples du monde arabe

mai 6, 2011

(c) Naïla L. Hanna

Le 2 Mai 2011, trois cents personnes se sont retrouvées au meeting unitaire de l’Inter-collectif de solidarité avec les luttes des peuples du monde arabe, tenu à la bourse du travail de Paris près de la place de la République.

Ci-dessous la déclaration d’ouverture de ce meeting, prononcé par Naoual Harkat au nom de l’Inter-collectif. Un compte-rendu du meeting et des débats qu’il a soulevé sera prochainement disponible.
Plusieurs initiatives ont émergé suite aux différentes interventions, dont la réaffirmation de l’indispensable solidarité avec les Tunisiens et Libyens de Lampedusa, pourchassés dans les rues de Paris et qui ont tenté de s’organiser dans un lieu occupé au 51 avenue Simon Bolivar (Paris 19ème), évacué depuis,  ainsi qu’ avec la longue lutte du peuple palestinien : le principe d’une manifestation le 15 mai 2011 a ainsi été retenu, 63 ans après la Nakba, la « catastrophe ».
Un projet de gala culturel à Paris est aussi en cours pour le 3 juin 2011, autour d’artistes comme Mohamed Bhar (Tunisie), Hicham Gad (Egypte) et bien d’autres. En effet, la culture – et la musique en particulier – est un puissant vecteur d’unification au-delà des frontières…

Introduction du Meeting du 2 Mai 2011 en Solidarité avec les luttes des peuples du monde arabe

Depuis maintenant plus de 4 mois, plus exactement à la date du 17 décembre dernier un jeune diplômé chômeur, Mohammed Bouazizi, allume par son immolation la flamme d’une révolution en Tunisie et depuis, cette flamme n’arrête de repousser les frontières dans le monde et plus particulièrement, le monde arabe.
Ces populations écrasées sous le poids de régimes despotiques, antidémocratiques, dictateurs et sanguinaires, mais aussi doublement écrasées par un régime économique mondial, piloté par une minorité riche, oeuvrant, sans scrupule, à couver ces dirigeants corrompus pour protéger leurs propres intérêts et piller davantage les fortunes des ces populations demeurant démunies, pensaient-t-ils, à jamais. Mais LA révolution est en marche…
Nous immigrés de France, originaires de ces patries, sommes regroupés dans un intercollectif de solidarité avec les luttes des peuples du monde arabe, soutenu par quelques organisations humanitaires, associations et partis politiques français, participons par tous les moyens qui nous sont donnés d’ici aux combats justes des ces peuples, où qu’ils soient, pour se débarrasser à jamais de ces systèmes qui les gouvernent.
Je cite parmi ces organisations : le Front du 14 janvier, CFDA, PCOT, CRLDHT, Comité de solidarité avec la lutte du peuple égyptien, le collectif libyen du 17 février, The Syrian Révolution 2011, la Déclaration de Damas, Collectif algérien de soutien aux luttes du peuple algérien pour le changement et la démocratie,  FTCR, Mouvement marocain du 20 Février, ATMF, Collectif Palestine Citoyenneté, FCMA, Collectif du Yémen, Bahrein, le PG, NPA,  PCF, Europe écologie – les Verts, ATTAC, Union syndicale Solidaires…
Nous tenons ce soir ce meeting afin de passer outre une information et une médiatisation de cette révolution,  souvent incomplète mais aussi erronée. Nous souhaitons par ce travail éclairer ce que signifie cette révolution, qui y est impliqué ? Les enjeux géopolitiques,  économiques, et autres perspectives :
Avant de passer la parole à nos invités, je vous demanderai de vous lever pour une minute de silence, hommage à ces quelques milliers d’âmes tombées sous les attaques de leurs oppresseurs, En Tunisie, Égypte, Syrie, Libye, Bahreïn, Arabie Saoudite, Yémen, l’Algérie et les victimes de l’attentat de le semaine dernière à Marrakech.
Nous ouvrons, sans plus tarder les interventions par les camarades:
  • Samia Amour (Algérienne), suivie de Ouafa (Tunisienne) et Tarik (Marocain) pour nous parler de l’implication de la jeunesse dans la révolution.
  • Nous continuons avec : Gustave Massiah Pour éclairer les perspectives politiques dans la région et la définition dans ce nouveau contexte des relations nord / sud.
  •  Nous continuons avec Serenade Chafik pour le combat des femmes et leur rôle dans la révolution.
  • Nous continuons sur un contour du contexte géo-stratégique de la révolution ; par Borhane Ghalioune, suivi de Lana Sadek , pour le cas de la Palestine.
  • Pour une analyse économique: nous terminons avec Ahmed Dahmani.

Découvrez la page Facebook de l’Intercollectif de solidarité avec les luttes des peuples du monde arabe

<br/

One Comment leave one →
  1. janvier 4, 2015 10:50

    wholesale cheap discount stitched nfl jerseys

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :