Skip to content

La Révolution est-elle dissoluble dans les réformes constitutionnelles ?

mars 24, 2011

« Baisse la tête, tu vis dans un pays démocratique ! »

Émission radio du 23 mars 2011 sur FPP avec Mogniss, Hussein et Ayman, membres du Comité de Solidarité avec la lutte du peuple égyptien.

A réécouter ici

On y parle du « climat magique » place Tahrir, de la baltagueya et de la peur du « chaos » révolutionnaire, des perspectives… après le référendum sur les amendements constitutionnels, du droit de vote des Egyptiens à l’étranger, du besoin de nouvelles manières de faire de la politique pour prolonger le processus révolutionnaire sans tomber dans le piège de la fitna entre « rouges » et « verts » etc.

En Tunisie et en Egypte aujourd’hui, au Yémen demain, l’option d’une « transition démocratique » par petites retouches institutionnelles successives est prônée par des gens « responsables » pour conjurer les risques de « chaos » social, économique et politique de processus révolutionnaires incontrôlés qui à terme remettraient en cause les fondements mêmes du « système » tout entier.
Aussi, au nom d’un nécessaire « retour à la normale », l’armée a-t-elle fait évacuer la place Tahrir au Caire. Le 9 mars, près de 200 personnes y ont été arrêtées, parfois battues ou même torturées par la police militaire. Parmi elles, Rami Essam un jeune musicien qui a fait sensation tout au long du mouvement avec ses chansons intégrant les fameux slogans « Arhal ! » (Dégage !) et « EcChaab yourid asquat el nazam » (Le Peuple veut la chute du régime, le Peuple veut renverser le système) qui parcourent désormais l’ensemble du monde arabe.
Libéré, Rami Essam témoigne des sévices subis, et reprend la chanson avec ce ton sarcastique qui caractérise les textes du poète Ahmed Fouad Negm chantés par Cheikh Imam. « Baisse la tête, tu vis dans un pays démocratique ! » persifle-t-il, en écho au célèbre refrain « Nous avons levé la tête vers le ciel » de l’hymne de Tahrir, Sout el Horeyya (la Voix de la liberté) d’Amir Eid et Hany Adel.
Le chanteur est sans doute amer. Il retrouvera le sourire avec le « retour de la révolution » qu’Ayman et tous ceux qui revendiquent le droit de rêver veulent relancer en existant politiquement. Un peu partout dans le pays des organisations indépendantes se constituent dans les usines, les campagnes, les universités etc. Les gens ont pris la parole et réclamé « le pouvoir au peuple ». Pas question de revenir en arrière.

Les chansons le scandent. A les écouter ou les réécouter, on retrouve la gnaque et l’enthousiasme collectif des journées révolutionnaires à Tahrir. A l’antenne, Sout el Horreyya et « Ouvriers, paysans et étudiants » (Negm/ Cheikh Imam) sont traduits en français. Et comme la révolution arabe se propage hors des frontières nationales, on réécoute l’hommage de la tunisienne Badia Bouhrizi à El Hafnewi el Maghzewi, martyr de la révolte des mineurs de Redayyef (Tunisie 2008), « Rayes le Bled » d’El General. Et pour une prochaine émission, on réécoutera le sketch en chanson du yéménite Adre’i intitulé… « EcChaab yourid asquat el nazam » !

 

Mogniss
agence IM’média

One Comment leave one →
  1. roza fifi permalink
    mars 25, 2011 3:13

    الثورة المصرية لم تنتهي بعد ،ما دام رئيسهم المتنحي ما زال يدور dans les barages ,la révolution supèrficielle est fini,mais la révolution profonde n’est pas encore términé,الانتفاضة السطحية انتهت ولكن….لكن….لكن الانتفاضة الباطنية ما زالت ،الاعلاميين التابعين للمخلوع مازالوا في أماكنهم ،مادام المخلوع مازال في الشرم الشيخ ،و الاعلاميين مازلوا في أماكنهم ….و…..و….و… هنا الانتفاضة مازالت لم توصل الى اللب الحقيقة..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :